20 décembre 2006

Atitioua


"Atitioua!", rit mon cadet de 2 ans et demi en se tirant les oreilles sans retenue, tout en apostrophant les plus grands. "Atitioua!", lui réplique son frère de 5 ans, puis sa grande soeur de 8. Atitioua, un nom inventé par eux, fédérateur de leur petit clan de jeu, propension naturelle des petits à apprécier chaque instant sans arrière pensée ni calcul.

Atitioua, c'est pour moi le symbole des bons moments que nous offrent parfois la vie, comme lorsque l'on regarde ses enfants heureux et que la pleinitude nous envahit pour 5 bonnes et longues minutes - mon record -, sans question ni angoisse rémanente, des moments de bonheur et de sérénité que l'on arrive à s'offrir quand on atteint une certaine philosophie, une appréhension positive de notre environnement ou de notre existence. Bref quand on n'arrête de penser trop vite ou trop mal, et que l'optimisme gagne.

Voilà, atitioua, c'est tout cela. la quête d'une espèce de nirvana post moderne stylisé, que l'on cherche et que l'on ne trouve que par moment furtif et toujours trop courts. Une revendication à la rallonge.

Atitioua, c'est aussi le nom de ce blog.  Une invitation philosophique sur la modernité d'aujourd'hui (ou le "has been" de demain en sorte), qui traitera de tout, pourvu que ce soit autour de réactions humaines sur tous sujets humains. On veillera sans nul doute à resserrer le débat par la suite.

"Atitioua!"


Posté par atitioua à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Atitioua

Nouveau commentaire